L’allemagne raconté par Jeremy – Partie 1

Découvrir l’Allemagne par Jeremy:

“Quand on voyage en Allemagne, on s’aperçoit vite que si les Allemands sont à l’heure actuelle les champions des mouvements écologistes, c’est parce qu’ils sont encore romantiques mais ils ne le savent peut-être pas. En effet le romantisme est ce désir  inassouvi d’être intégré et consolé par les paysages,  la mer, les rivières, la montagne, la forêt… On trouve tout cela en Allemagne : à la fois de magnifiques espaces naturels conservés et bichonnés par les Allemands et de grandes villes, métropoles de la culture et de l’histoire. Oui, c’est un pays de nature et de culture.


J’ai franchi  la frontière au niveau de l’Alsace, je suis donc arrivée au sud de l’Allemagne, dans le Bade-Wurtemberg, pour les Allemands c’est quasiment la Côte d’Azur. C’était l’été.  J’ai commencé par découvrir le charme suranné de Baden Baden, ville thermale où les plus grands artistes et écrivains se rencontraient pour « prendre les eaux ». Au cœur de la Forêt Noire, l’hiver,  on y fait du ski de fond et l’on ressent très vite la vraie atmosphère allemande avec le magique marché de Noël de Baden Baden.  Les rives du Rhin sont éminemment romantiques, je remonte donc vers le nord en passant par Heidelberg sur le Neckar, point de vue sublime sur la plus ancienne ville universitaire, son château médiéval de pierres sanguines… Non loin de là, Mayence et Coblence, la Rhénanie des contes et des légendes. Mais j’éprouve la soif au long de nos excursions et je dois impérativement goûter à la bière : quelle qu’elle soit,
elle est infiniment plus délicate et délicieuse qu’en France, c’est comme ça ! En pensant à se désaltérer, on a aussi une petite faim. Je me promène dans les rues citadines à la recherche d’une bonne boulangerie. Les Allemands sont très forts en infinies spécialités de pains : le Schwarzbrot, le Weissbrot, les Brötchen : c’est-à-dire le pain noir ( avec les graines de seigle dedans), le pain blanc, les petits pains tout frais. Ils n’ont rien à envier à notre baguette parisienne. A déguster en tartines avec du jambon de pays, comme le font les Allemands. Attention, on ne trouve pas de beurre salé pour les tartines !
Le Rhin m’emmène encore plus loin vers le Nord en me guidant vers Cologne. Il faut visiter l’inoubliable et colossale cathédrale de Cologne : j’y ai entendu la vieille histoire selon laquelle on y aurait conservé les reliques des fameux trois rois mages !

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *