Voyage de Rachel au Canada -Partie 2

Suite de “Voyage de Rachel au Canada -Partie1”

Mon sentiment global par rapport au Québec est assez proche de ce que m’en avaient dit mes amis avant de partir : les gens sont vraiment très accueillants et il y est très facile de nouer des relations.

Mais je ne souhaitais pas seulement explorer le Québec durant mes voyages. C’est pourquoi nous nous sommes ensuite dirigés dans la direction opposée pour nous rendre en Ontario.

En quittant le Québec, nous renoncions également à notre langue natale pour nous rendre dans une province anglophone. Malgré ce changement linguistique, nous avons constaté que les gens étaient toujours aussi chaleureux et prêts à rendre service.

En route vers Toronto, nous nous sommes arrêtés à Ottawa : la capitale, passage obligé de notre road trip. En tant qu’européens, il nous a paru surprenant de constater que la capitale était une assez petite ville comparativement à Montréal (ou Toronto). Petite mais pas déserte : la visite du parlement, notamment, a été très enrichissante pour comprendre le fonctionnement du gouvernement canadien. Mais après deux jours sur place, nous avons rapidement repris la route vers Toronto, apercevant enfin le lac Ontario se profiler à l’horizon. D’une longueur de 300 kilomètres pour une largeur de 85 kilomètres, le lac Ontario est l’un des plus grands du monde et on en aperçoit tout juste la rive opposée. Jonché de plages, il est facile de s’y baigner bien que les températures soient relativement basses.

Toronto

L’arrivée à Toronto reste un très bon souvenir de ce voyage : de nuit, depuis une route surélevée, nous avions une vue formidable sur la ville illuminée et sa plus haute tour : la CN Tower. Celle-ci est très longtemps restée la plus haute tour du monde et n’est, encore aujourd’hui, supplantée que par deux autres tours dans le monde. La montée, dans un ascenseur au plancher transparent, est effrayante et la vue sur la ville depuis la plateforme est impressionnante : il est facile de laisser le temps filer, à contempler la ville une fois en haut. De retour en bas, il est possible de prendre un bateau pour découvrir une vue différente sur la ville et ses tours depuis le large.

Enfin, dernière escale de notre périple, nous nous sommes rendus aux chutes du Niagara, assez proches de Toronto, où nous avons pu admirer cet impressionnant débit d’eau : le plus important du monde, un souvenir inoubliable. Notez également que le petit village de Niagara-on-the-Lake, tout proche, est très agréable à visiter, bien qu’il ne s’y passe pas grand chose.

Nous avons ensuite rejoint Montréal en longeant la côte sud, américaine, nous arrêtant en route à Buffalo puis Syracuse. De retour à Montréal, nous avons fait nos adieux au Canada en nous jurant d’y revenir rapidement.

, , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *